Siemens Fondation

Home

Springe zu: Inhalt

Springe zu: Randspalte

Springe zu: Sprachnavigation

Springe zu: Service Navigation

Springe zu: Schnellsuche

Springe zu: Fußzeile

Fondation
    • A la rentrée 2021, la Fondation Siemens s’est engagé avec 2 structures innovantes :

      Le Cube à Issy-les-Moulineaux, premier centre dédié à la création numérique en France, ouvert en 2001. Convaincu que le digital est un puissant vecteur d'empowerment, il explore et croise les territoires de la créativité numérique, de l'innovation sociale et des technologies.

      Le partenariat porte sur le programme Eco’Fresque proposé par Le Fonds Le Cube. Il sera déployé sur l’année scolaire 2021-2022 auprès de 375 enfants et jeunes afin de les accompagner à mieux comprendre les enjeux environnementaux et à s’emparer d’outils numériques afin d’apprendre à sensibiliser son entourage.
      15 structures différentes au bénéfice de publics prioritaires tels que les jeunes patients dans les hôpitaux et les élèves d’écoles primaires seront concernées et afin de pérenniser cette initiative, 15 professionnels de l’éducation seront formés aux enjeux écologiques et technologiques ainsi qu’aux outils déployés dans le programme pour pouvoir le répliquer en autonomie les années suivantes.

      Le Cube, Fresque et Maker
      Projet Eco'Fresque, Le Cube

      Les Ateliers Médicis s’attachent à faire émerger des voix artistiques nouvelles, diverses, et à accompagner des artistes aux langages singuliers et contemporains. Ils accueillent en résidence des artistes de toutes les disciplines et soutiennent la création d’œuvres pensées en lien avec les territoires. Ils favorisent ou organisent la rencontre entre les artistes et les habitants.

      Le « Médicis Junior Club » proposé par les Ateliers Médicis en partenariat avec la fondation Siemens, consiste à la mise en œuvre d’un club, dès la saison 21/22, à destination des 15-18 ans de Clichy et de Montfermeil. Ce club est piloté par les jeunes eux-mêmes pour mettre en place des actions et être force de proposition pour la programmation des activités des Ateliers Médicis. 
      Tout au long de la saison 21/22, ils seront accompagnés par l’artiste Seumboy Vrainom :€, artiste visuel et auteur de la chaine YouTube Histoires Crépues, à la fois sur la mise en œuvre et sur la production de leurs actions.

      Parmi les projets soutenus par la Siemens Fondation d’entreprise France ces dernières années :

      Durant 3 années scolaires de septembre 2018 à juillet 2021, la fondation a soutenu Agir pour l’École dans le développement et le déploiement de ses applications pour l’apprentissage de la lecture.
      Entre 2011 à 2017, Agir pour l’École a mené un projet de R&D inédit en créant une nouvelle méthode d’apprentissage de la lecture afin de lutter contre l’échec scolaire de manière efficace et systémique dans les réseaux d’éducations prioritaires.
      En parallèle de sa méthode papier, Agir pour l’École développe des applications numériques pour tablette afin d’optimiser le temps consacré à l’apprentissage des connaissances fondamentales en lecture. Ces applications permettent aux enfants de pratiquer des exercices en autonomie, en classe ou hors de la classe.
      5 applications pour couvrir l’ensemble des compétences fondamentales de la lecture : « Vocophono », pour l’apprentissage de la phonologie, « Du Son au Mot », pour l’apprentissage du décodage alphabétique et 3 applications dédiées à l’apprentissage de la fluence, de la compréhension et au travail du vocabulaire.
      Agir pour l’École est implanté au total dans 653 classes réparties sur tout le territoire et accompagne ainsi près de 9 000 enfants dans l’apprentissage de la lecture.

      Durant 4 années, de 2015 à 2018, la fondation était aux côtés du Samusocial de Paris pour le projet "Enfants sans domicile, favoriser l'accès aux apprentissages et à la culture"
      Chaque nuit, le Samusocial de Paris héberge dans plus de 550 hôtels sociaux franciliens, 34.000 personnes, dont 50 % sont des enfants.
      Quelle que soit la situation, l’hébergement hôtelier reste globalement une solution difficile au quotidien pour les adultes mais plus encore pour les enfants. A un âge où il est nécessaire de se dépenser physiquement, d’explorer le monde qui nous entoure et de se construire sur la base d’un cadre de vie stable, force est de constater que l’hôtel ne peut bien souvent pas répondre à ces impératifs. Le contexte familial peine de son côté à compenser ces défaillances. En proie à une grande précarité économique qui oblige à vivre dans l’urgence, parfois préoccupés par des difficultés de santé et maîtrisant avec peine l’environnement culturel et linguistique, les parents sont globalement démunis pour offrir la vie qu’ils souhaiteraient à leurs enfants.
      Face à cette situation, la Fondation Siemens a décidé d’agir dans le cadre du projet « Enfants sans domicile, favoriser l’accès aux apprentissages et à la culture » en soutenant le Samusocial de Paris afin de mettre en place des activités ludiques et éducatives au sein même des hôtels permettant d’ouvrir de nouveaux horizons aux enfants et répondant à un double enjeu :

      • Educatif : les activités proposées dans les ateliers doivent permettre aux enfants de mieux se repérer dans leur environnement, d’acquérir de l’autonomie, de développer leur créativité et leurs facultés d’adaptation. Activités artistiques, créatrices et accompagnement scolaire seront proposés en fonction des besoins des enfants et des ressources locales.
      • Social : les parents rencontrent un certain nombre de contraintes (absence de scolarisation, éloignement des lieux d’activités éducatives et des transports en commun, absence de revenus) rendant difficile la conciliation entre vie familiale et vie sociale, voire professionnelle pour certains, les obligeant à rester dans l’hôtel pour garder les enfants. La prise en charge des enfants dans des ateliers éducatifs permet aux parents de se libérer pour intégrer davantage la vie sociale et mettre en oeuvre les démarches nécessaires à un retour au droit commun et à l’emploi.

      En 2017, la Fondation a soutenu l’Académie Fratellini pour sensibiliser les enfants de Seine Saint-Denis aux arts du cirque.
      Le projet de l’Académie Fratellini, « Un cirque dans mon quartier », a rassemblé une centaine de jeunes du quartier de La Plaine Saint-Denis (93), de la maternelle au collège. L’objectif était d’aborder avec eux, sur une année scolaire, tous les aspects de la création d’un spectacle. Que ce soit l’écriture d’une narration, sa mise en espace, sa scénographie, ou le jeu devant un public, toutes ces activités ont pour objectif de créer du lien et de lutter contre l’exclusion des plus fragiles. Les participants ont peu à peu pris confiance en eux, appris à se concentrer, à s’écouter et à travailler en équipe. C’était également une manière pour tous ces jeunes habitants du quartier, quel que soit leur âge, d’apprendre à se connaître et développer une solidarité locale.